Utiliser les données volumineuses pour lutter contre le travail des enfants

27 septembre 2018
Innovation en Recherche

Luis Fabiano de Assis  | Directeur de la recherche et délégué aux données, Ministère Public Fédéral du Travail brésilien

L’un des principaux problèmes rencontrés par les forces de l’ordre et l’élaboration de politiques aujourd’hui est de savoir comment associer des routines établies à des procédures innovantes pour mieux cibler les interventions, améliorer l’allocation des ressources et promouvoir l’état de droit. Il est possible d’utiliser des approches de données massives et une analyse des données pour développer des initiatives réellement innovantes visant à protéger les populations vulnérables. Les connaissances acquises en rassemblant des informations provenant de sources disparates peuvent être utilisées par les forces de l’ordre, les décideurs et d’autres parties prenantes.

Le Bureau fédéral sur la poursuites du travail (FLPO) au Brésil fait précisément cela en utilisant une analyse de données pour renforcer les interventions ciblées contre le travail des enfants. Au FLPO, une plateforme Big Data sur le travail décent est en place pour rassembler toutes les données pertinentes sur la vie professionnelle des Brésiliens, notamment des recensements et autres enquêtes, des bases de données gouvernementales sur les programmes sociaux pour les familles vulnérables et des toutes les 5 570 municipalités du Brésil.

L’un des principaux problèmes rencontrés par les forces de l’ordre et l’élaboration de politiques aujourd’hui est de savoir comment associer des routines établies à des procédures innovantes pour mieux cibler les interventions, améliorer l’allocation des ressources et promouvoir l’état de droit.

À l’aide de ces données et de la cartographie des pires indicateurs du travail des enfants, le FLPO peut déterminer où les ressources doivent être déployées. Il peut également créer une base de connaissances pour aider à concevoir des interventions efficaces et ciblées visant à prévenir et à combattre le problème là où il est le plus répandu.

Diverses sources de données peuvent être utilisées pour mieux comprendre la prévalence du travail des enfants. Au Brésil, les sources traditionnelles telles que le recensement de la population effectué tous les dix ans offrent des indicateurs démographiques qui montrent des tendances concernant des problèmes sociaux complexes tels que l’extrême pauvreté et le faible niveau d’instruction. Les enquêtes régulières auprès des ménages révèlent des informations cycliques (mensuelles et trimestrielles) et structurelles (annuelles et variables), avec de nombreux indicateurs liés à l’emploi, à l’éducation, au revenu, au travail informel et au travail des enfants et des adolescents.

Il existe également des sources de données non traditionnelles qui peuvent être utilisées pour suivre les vulnérabilités, telles que le « Prova Brasil », un recensement biennal à grande échelle et une évaluation académique donnée aux enfants des écoles publiques des deuxième, cinquième et neuvième années. L’objectif du « Prova Brasil » est d’utiliser des tests standardisés pour évaluer la qualité de l’éducation offerte par le système éducatif public brésilien. En plus des tests de lecture et des questions mathématiques, un questionnaire socioéconomique recueille des informations sur les facteurs contextuels associés à la performance des élèves, tels que le nombre d’heures par semaine pendant lesquelles les étudiants effectuent des activités domestiques ou d’autres types de travail. Les données désidentifiées du « Prova Brasil » sont accessibles au public et aident les fonctionnaires à suivre les vulnérabilités lorsqu’elles sont analysées conjointement avec les indicateurs locaux, la fréquentation scolaire, les résultats scolaires et une perspective longitudinale dans les écoles publiques urbaines et rurales peut fournir.

La base de données du programme brésilien de transferts monétaires conditionnels, « Bolsa Família », peut être utilisée pour évaluer le succès du programme en matière de prévention du travail des enfants par l’accès à l’éducation et aux services de santé. En fin de compte, le programme « Bolsa Família » vise à réduire la pauvreté à court terme et à prévenir la pauvreté à long terme en augmentant le capital humain parmi les Brésiliens pauvres. Il le fait par le biais de transferts monétaires conditionnés par la scolarisation des enfants et la fourniture de soins de santé de base. C’est le plus important transfert de fonds conditionnel au monde, qui touche 12 millions de familles, soit environ 25 % des 200 millions de citoyens du Brésil.

Les connaissances acquises en rassemblant des informations provenant de sources disparates peuvent être utilisées par les forces de l’ordre, les décideurs et d’autres parties prenantes.

Avec ces sources de données, le FLPO suit également les jeunes vulnérables. Il y avait 11 millions de jeunes brésiliens âgés de 15 à 29 ans en dehors du système éducatif et qui ne travaillaient pas ou n’étaient pas formés pour travailler au dernier trimestre de 2017. Les bases de données sur les contrats de travail peuvent montrer des lacunes dans les quotas d’apprentissage imposés par le gouvernement fédéral. Toutes les entreprises de taille moyenne et de grande taille doivent légalement compter entre 5 et 15 % d’effectifs d’apprentis âgés de 14 à 24 ans, qui combinent travail et études pour acquérir des compétences professionnelles.

Le FLPO transforme ces diverses sources de données en une base de connaissances qui a renforcé les interventions des forces de l’ordre. Au-delà de cela, le FLPO utilise ces ressources pour fournir des informations pratiques et des informations sur les politiques aux parties prenantes aux niveaux national, régional et local par le biais d’un observatoire numérique sur le travail des enfants qui sera lancé en septembre 2018 par l’initiative SmartLab. Forts de l’expérience acquise dans le développement d’autres observatoires thématiques, le FLPO et ses partenaires peuvent contribuer à repousser les limites des interventions traditionnelles, en s’efforçant d’éliminer les causes profondes des vulnérabilités qui conduisent au travail des enfants.

L’information seule peut permettre, mais ne conduira pas nécessairement à de meilleures décisions politiques. Des ressources telles que l’observatoire numérique visent à promouvoir stratégiquement la transparence et les interventions axées sur les données. De telles interventions peuvent mener à une transformation sociale durable, mais elles nécessitent une action globale et intégrée de la part des décideurs, des forces de l’ordre, des médias et de la société civile. Avec une meilleure information et une plus grande responsabilisation, les décideurs municipaux peuvent mettre en œuvre des politiques fondées sur des données factuelles pour lutter contre le travail des enfants et protéger les travailleurs adolescents.

L’amélioration de la circulation de l’information accroît également la sensibilisation du public aux dommages causés par le travail des enfants, ainsi que la nécessité de protéger les adolescents et les jeunes contre l’exploitation. À son tour, cela aide les autorités publiques et la société civile à définir des lignes directrices pour la formation et la sensibilisation des enseignants et des autres professionnels de l’éducation. Ils peuvent sensibiliser les étudiants et la société en général aux risques du travail des enfants.

Luis Fabiano de Assis est Procureur Fédéral, Responsable scientifique des données et Responsable de la recherche & amp; Chargé de données au Ministère Fédéral du Travail, au Brésil, Professeur de droit et de politique à l’École nationale des procureurs, responsable de l’initiative « Travail décent », responsable de la plate-forme Big Data du FLPO et chercheur au Centre pour les droits de l’homme de Handa; Justice internationale, Université de Stanford.

Cet article a été préparé par Luis Fabiano de Assis en tant que contribution à Delta 8.7. Conformément aux conditions d’utilisation de Delta 8.7, les opinions exprimées dans cet article sont celles de l’auteur et ne reflètent pas nécessairement celles de l’UNU ou de ses partenaires.

Le forum de Delta 8.7
Justice internationale

Les Tendances du travail des enfants et les solutions pour l’avenir

Continuer à lire
Migration et déplacement

La problématique de la traite des êtres humains le long de la route des Balkans

Claire Healy
Continuer à lire
Méthodes statistiques et de mesure

Que savons-nous réellement de la prévalence de la traite des êtres humains ?

Claire Healy
Continuer à lire

Gendered Understandings of Forced Sexual Exploitation

Continuer à lire

Can New US Law Help Increase Financial Recovery and Reintegration of Survivors of Human Trafficking?

Continuer à lire
Étiquettes