Défendre les droits des survivantes au Népal

14 février 2019

Sunita Danuwar  | Executive Director, Shakti Samuha

Au sein d’un entretien par e-mail, Delta 8.7 a posé à Sunita Danuwar, représentante des survivantes et fondatrice de Shakti Samuha, des questions relatives à son organisation et le rôle des données et éléments de preuve dans son travail. Dans un souci de clarté, des modifications ont été apportées à cet entretien.

Delta 8.7 : Comment avez-vous lancé Shakti Samuha et de quelle manière sa mission et son programme ont-ils évolué depuis 1996 ?

Sunita Danuwar : L’organisation Shakti Samuha a été créée suite à un incident ayant eu lieu en 1996, lors duquel 500 femmes et jeunes filles ont été sauvées de l’esclavage sexuel au sein de maisons closes indiennes, au cours de larges rafles policières. Parmi ces 500 femmes et jeunes filles, 200 étaient népalaises, 128 d’entre elles ont été placées en détention dans des centres situés en Inde. Les conditions de ces centres ne valaient pas mieux que celles d’une prison, elles étaient même pires.  Le gouvernement népalais a refusé de rapatrier ces femmes au Népal, déclarant qu’elles allaient introduire avec elle le VIH dans le pays. Sans assistance de la part du gouvernement, sept organisations non gouvernementales ont pris l’initiative de faire revenir ces femmes et jeunes filles chez elle et de les aider à se réinsérer. Un groupe de femmes revenant d’Inde a lancé Shakti Samuha.

Des modifications radicales du programme de Shakti Samuha ont été effectuées depuis 1996. La plus notable est la manière dont nous considérons les survivantes de la traite. Les survivantes de la traite s’expriment désormais dans le cadre de la lutte pour leurs droits et sont activement impliquées dans les plaidoyers. Il y a également eu une évolution du côté gouvernemental. Le gouvernement du Népal a commencé à prendre en main le problème de la traite des êtres humains et étudie des lois visant à protéger les survivants. Il reste cependant beaucoup à faire.

Delta 8.7 : Comment évaluez-vous la réussite de vos programmes ? De quelle manière ces données influencent-elles les projets à venir ?

Sunita : Avant de débuter un projet, Shakti Samuha mène une enquête de référence afin d’identifier la situation actuelle au sein de laquelle le projet se déroulera et de planifier stratégiquement la manière dont notre programme peut être mis en œuvre avec succès. Au cours du projet, nous effectuons des enquêtes médianes afin de mesurer l’efficacité de la mise en place de celui-ci et de suivre sa progression. À la fin du projet, nous menons une enquête finale pour mieux comprendre les résultats du projet et examiner son taux de réussite vis-à-vis de l’atteinte des objectifs initiaux.

Les informations provenant de ces enquêtes nous aident à comprendre les problèmes et obstacles rencontrés au cours du projet et à éviter de les répéter à l’avenir. Des données fiables et un suivi sont également importants pour le développement d’un cadre logique efficace pour les futurs projets.

Delta 8.7 : De quelle manière les recherches d’autres ONG et organisations internationales influencent-elles votre travail ? Quels types d’informations souhaiteriez-vous utiliser et collecter si vous aviez le temps et les ressources nécessaires ?

Sunita : Nous utilisons des recherches et rapports provenant d’autres organisations en tant que source secondaire d’informations. Les recherches externes et le partage des bonnes pratiques seront utiles car nous commençons la planification des futurs programmes. Nous portons un intérêt particulier à l’obtention de plus amples informations relatives aux méthodes de travail et programmes d’autres ONG soutenant les survivants et luttant contre la traite.

Si Shakti Samuha avait le temps et les ressources nécessaires, nous aimerions effectuer plus de recherches sur les lois et politiques de protection et de réinsertion des survivants dans le monde. Plus particulièrement, des informations sur la manière dont les pays ont adopté et mis en place des lois efficaces pour lutter contre la traite s’avéreraient utiles pour notre travail de défense des droits et de la protection des survivants à l’échelle nationale.

Comme spécifié dans les Conditions générales d’utilisation de Delta 8.7, les opinions exprimées dans cet article sont celles de l’auteur(e) et ne reflètent pas nécessairement celles de l’UNU ou de ses partenaires.

Le forum de Delta 8.7
Justice internationale

Les Tendances du travail des enfants et les solutions pour l’avenir

Gabriella Breglia, Furio Rosati
Continuer à lire
Méthodes statistiques et de mesure

Que savons-nous réellement de la prévalence de la traite des êtres humains ?

Claire Healy
Continuer à lire
Justice internationale

Comment stimuler la responsabilité des entreprises grâce aux lois sur l’esclavage moderne

Genevieve LeBaron
Continuer à lire
Aide au développement

Symposium: A Multidisciplinary Model Toward Preventing and Eradicating Child Labour in the Agricultural Sector

Continuer à lire
Économie, réglementation des entreprises et chaîne d'approvisionnement

Symposium: Uncovering and Eradicating Child Labour in Hidden Supply Chains

Continuer à lire
Étiquettes