L’esclavage de l’espace : une approche par la télédétection pour mettre fin à l’esclavage moderne

7 mars 2019

Depuis plus de cinquante ans, les satellites surveillent la surface de la Terre. Les données télédétectées collectées par les capteurs figurant sur ces satellites ont été utilisées pour examiner des quantités de caractéristiques sur la planète, des changements environnementaux et de la couverture terrestre au développement des villes et à la croissance de la population. La capacité à surveiller la Terre s’est rapidement développée au cours des 20 dernières années, et cet historique riche est à présent fréquemment appliqué au travail réalisé dans le domaine des Droits de l’Homme.

L’esclavage moderne est l’un des problèmes liés aux Droits de l’Homme les plus urgents de notre époque. Il est donc vital que les organismes qui luttent aujourd’hui contre l’esclavage aient accès à autant d’outils que possible pour comprendre et prévenir ce crime. Ceci inclut de maîtriser la technologie par satellite disponible afin d’enquêter sur les industries, les pays et les régions où l’on signale couramment des cas d’esclavage moderne. La télédétection peut apporter des preuves pour soutenir de nouvelles formes de plaidoyer, de responsabilité et d’action dans la lutte contre l’esclavage et l’aide au survivants. En fait, les technologies de télédétection sont déjà mises en œuvre pour soutenir la lutte contre l’esclavage.

Industries de la cartographie

Souvent, l’ampleur des industries est un facteur prohibitif empêchant l’élimination de l’esclavage moderne au sein de la main-d’œuvre. Il s’agit d’un aspect que la télédétection peut soutenir en raison de la résolution spatiale et temporelle de la collecte des données : avec une combinaison de sources satellitaires, la surface entière de la Terre est cartographiée chaque jour.

Grâce à l’utilisation de données de capteur de satellite gratuitement accessibles, nous avons produit dans le Rights Lab (laboratoire des droits) la première estimation statistiquement fiable du nombre de briqueteries dans l’industrie de fabrication de briques de l’Asie du Sud. L’échelle réelle de la fabrication de briques, industrie très peu réglementée, n’avait jamais été quantifié précédemment. Il était de ce fait difficile de déterminer l’emplacement exact des fours spécifiques à travers la « ceinture de la brique » pour savoir lequel de ces fours a probablement recours à l’esclavage moderne. Ces données sont à présent utilisées par les ONG locales pour guider leur hiérarchisation des régions concernées par les programmes.

La même technologie pourrait être appliquée pour surveiller d’autres industries, dont l’extraction, l’exploitation minière, la récolte du coton, la pêche et la transformation du poisson. Une surveillance continue est possible grâce aux résolutions temporelles élevées des fournisseurs d’imagerie tels que Planet Labs, un fournisseur commercial, et les séries European Space Agency (ESA) Sentinel, un fournisseur du gouvernement. Nous appliquons désormais des algorithmes de l’intelligence artificielle (IA) pour cartographier et localiser les caractéristiques d’intérêt dans ces industries, et fournir ainsi un journal à jour des zones parfois inaccessibles ou qui étaient auparavant inconnues.

Surveillance de la vulnérabilité

L’abondance des données satellite signifie qu’une quantité d’informations peuvent être utilisées pour désormais surveiller la vulnérabilité. Le volume d’imagerie satellite ne cesse de croître, mais pour comprendre entièrement les risques d’asservissement, nous utilisons cette imagerie parallèlement à d’autres données telles que les témoignages des survivants, les densités de population, les niveaux d’éducation et les taux de pauvreté.

La capacité de surveiller les tendances sur la surface de la Terre ne fera que s’améliorer grâce aux innovations techniques ayant lieu sur les plateformes de satellite, y compris les améliorations des résolutions spatiales, spectrales et temporelles. L’investigation continue des vulnérabilités à l’esclavage moderne nécessitera des réponses rapides et l’IA offrira la rapidité de traitement dont nous avons besoin pour surveiller de nombreuses sources de données et les intégrer à l’imagerie satellite afin de révéler entièrement les risques et la vulnérabilité face à l’esclavage.

En outre, les coûts associés à la production et à l’utilisation d’engins spatiaux continuent à diminuer avec la production de petits satellites et de constellations de satellites, qui sont bénéfiques aux délais dans lesquels les données sont collectées. Ces satellites sont normalement pilotés par les fournisseurs commerciaux, mais ces sociétés s’associent régulièrement à des agences humanitaires et pour les Droits de l’Homme pour investiguer les crises et les abus.

Le nœud de l’esclavage moderne et de la destruction environnementale

Les avancées réalisées dans la télédétection contre l’esclavage nous permettent également de combiner les données sur l’esclavage et l’environnement. Évaluer les impacts environnementaux de l’esclavage moderne est important pour aider les survivants et protéger les systèmes naturels. Ceci nous permettra de suivre une approche inter-section des objectifs de développement durable.

L’histoire de la télédétection repose fermement sur la surveillance des systèmes environnementaux de la Terre. En documentant les liens entre l’esclavage moderne et la destruction de l’environnement, nous commençons à utiliser les sources de télédétection pour examiner ces liens. Il existe des industries dans lesquelles l’esclavage moderne a été signalé au sein de la main-d’œuvre et qui sont réputées pour avoir un impact sur l’environnement – y compris l’extraction, l’exploitation minière et la fabrication de briques. Cet impact peut inclure la diffusion de polluants, la déforestation, l’empiètement sur des espaces protégés et la surexploitation des ressources, entre autres.

L’imagerie a déjà été utilisée pour documenter les cas dans lesquels l’extraction d’or a eu des effets radicaux sur la forêt tropicale amazonienne, causant des dommages sur des terres protégées. Ces sources de données sont également utilisées pour examiner d’autres régions protégées. Les risques associés aux zones protégées et à la vulnérabilité à l’asservissement sont étroitement liés en raison de l’éloignement des sites et du manque de surveillance qui en résulte. Ici, l’imagerie satellite peut aider à protéger les personnes et l’environnement via la cartographie de la couverture terrestre et la surveillance des cas de changement pouvant indiquer une activité humaine, y compris des zones de déforestation, des bâtiments et des structures, ainsi que la visibilité des modes de transport.

L’avenir de la lutte contre l’esclavage

Bien que certaines formes de l’esclavage moderne ne soient pas accessibles via cette technologie, telles que la servitude domestique, la télédétection peut soutenir d’autres modes de collecte de données au sol. En combinant les données télédétectées, d’autres sources de données et la réalité du terrain, nous pouvons établir une image des lieux et des industries où a lieu l’esclavage moderne.

Avec une quantité de techniques différentes à portée de main, y compris les résultats générés par les capteurs de satellite, une plus grande prise de décision reposant sur les preuves est possible. C’est cette approche interdisciplinaire de la collecte des données (l’utilisation des sources de données se ferait normalement en silos, et en partenariat avec les ONG, les survivants et les organismes gouvernementaux) qui apportera en définitive les meilleures informations sur l’esclavage moderne à travers le monde.

Bethany Jackson prépare un doctorat en géographie (supervisé par Doreen Boyd et Kevin Bales) au Rights Lab de l’Université de Nottingham. Elle analyse actuellement l’industrie de la fabrication des briques de l’Asie en utilisant l’imagerie télédétectée dans le cadre du programme de données du Rights Lab. Son travail sur L’esclavage de l’espace combine une pratique géospatiale ayant été essentiellement utilisée dans les études environnementales et montre comment une grande variété d’images satellite et de techniques traditionnelles peuvent également aider à trouver des réponses au problème de l’esclavage contemporain. E-mail : bethany.jackson@nottingham.ac.uk

Cet article a été préparé par Bethany Jackson en tant que contributeur à Delta 8.7. Comme spécifié dans les Conditions générales d’utilisation de Delta 8.7, les opinions exprimées dans cet article sont celles de l’auteur(e) et ne reflètent pas nécessairement celles de l’UNU ou de ses partenaires.

Le forum de Delta 8.7
Justice internationale

Les Tendances du travail des enfants et les solutions pour l’avenir

Continuer à lire
Migration et déplacement

La problématique de la traite des êtres humains le long de la route des Balkans

Claire Healy
Continuer à lire
Méthodes statistiques et de mesure

Que savons-nous réellement de la prévalence de la traite des êtres humains ?

Claire Healy
Continuer à lire

Gendered Understandings of Forced Sexual Exploitation

Continuer à lire

Can New US Law Help Increase Financial Recovery and Reintegration of Survivors of Human Trafficking?

Continuer à lire
Étiquettes